La Bulle-Environnement

Jeudi 4, samedi 6 et dimanche 7 octobre

Ateliers, performances, concerts

Gratuit, pour tous

Ateliers sur inscriptions

Programme


Jeudi 4 octobre

Lac de l’Université d’Orléans

13h Performance / déambulation : Walk for me, Soa de Muse

(45min)
Conception et interprétation Soa de Muse
 Coup de talon et jeu de regard, Walk for me est une performance sur la démarche, le déplacement et surtout le temps,
accompagnée de rythme voguing. Une créature déambule dans l’université et vous invite à un court workshop de runway dans La Bulle.

14h Atelier : danse voguing, avec Soa de Muse

(1h)
Sur inscription. Avec Soa de Muse
 Le voguing est une danse popularisée en France au début des années 2000 et inspirée des poses de mannequins et de la contorsion. Mais c’est aussi une fierce attitude… Venez apprendre les différents tricks du voguing !

15h15 Performance : Happening birthday, CCN – Ballet de Lorraine

(30 min)
De Petter Jacobsson et Thomas Caley
Avec Inès Depauw, Nathan Gracia, Jean–Baptiste Plumeau
DJ Ben Unzip
 À la fois fête et installation, Happening birthday rappelle les actuelles et historiques libérations des corps, forme et son.

16h Performance : Improvisation, Kevin Mischel

16h (30 min)
Conception et interprétation Kevin Mischel
 Improvisateur nourri de différentes cultures de danse, interprète sur scène et au cinéma, Kevin Mischel revient à Orléans pour une danse solo inédite.

16h45 DJ Set : Carte blanche à Julien Tiné

(45 min)
DJ Julien Tiné
 Julien Tiné propose un mix automnal où les souvenirs d’été se fondent avec la douce mélancolie de la rentrée, où l’électro pop rencontre le cloud rap.

17h40 Atelier : Yoga avec DJ, Maud Le Pladec et Julien Tiné

(30 min)
Sur inscription. Avec Maud Le Pladec, DJ Julien Tiné
 Maud Le Pladec pratique le yoga depuis plusieurs années. Pour les initiés et les non-initiés, la chorégraphe et danseuse propose un cours de yoga avec vue sur le lac accompagnée par le DJ Julien Tiné.

18h45 Extrait : Pulse(s), Filipe Lourenço

(30 min)
Conception et interprétation Filipe Lourenço
Chorégraphie Filipe Lourenço et Nabih Amaraoui
 Filipe Lourenço revient aux danses traditionnelles du Maghreb et la musique arabo-andalouse. Pulse(s) explore comment cet héritage nourrit son travail tourné vers le contemporain. Tour à tour danseur et musicien, Filipe Lourenço revient aux sources, entre rituel, transe et libre réinvention.


Samedi 6 et dimanche 7 octobre

Place du Martroi

13h Performance / déambulation : Exhib hybrid, Soa de Muse

(45 min)
Conception et interprétation Soa de Muse
 Le genre est devenu une question récurrente dans le monde : dans quelle case sommes-nous ? qui sommes-nous ? Certain.e.s continuent de poser ces questions. Exhib hybrid est une performance sur l’évolution d’un individu et surtout sa transformation.

14h Atelier : danse voguing, avec Soa de Muse

(1h)
Sur inscription. Avec Soa de Muse
 Le voguing est une danse popularisée en France au début des années 2000 et inspirée des poses de mannequins et de la contorsion. Mais c’est aussi une fierce attitude… Venez apprendre les différents tricks du voguing !

15h15 Performance : Boutures d’un Sacre, Clarisse Chanel et Marcela Santander Corvalán avec des enfants d’Orléans

(30 min)
À partir du Sacre du printemps de Dominique Brun, d’après Vaslav Nijinski. Conception Clarisse Chanel et Marcela Santander Corvalán en collaboration avec Mathilde Rance
 Le projet Boutures d’un sacre vise à inventer avec un groupe de danseurs-élèves d’Orléans, une nouvelle utilisation des archives du Sacre du printemps de Vaslav Nijinski. Comment danser ensemble, afin de créer une communauté où chaque individualité aurait sa place ?

16h Concert : Ce que sait la main, Ensemble Ictus

(30 min)
Tom de Cock, percussioniste, musique Pierluigi Billone (samedi)
Gerrit Nulens, percussioniste, musique Alvin Lucier et Gerrit Nulens/Tom De Cock/Noé Soulier (dimanche)
 La percussion est l’école du geste économe, de la respiration ample et tranquille. Trois des quatres pièces présentées par Ictus mettent en jeu des instruments tout simples : un petit tambour à ressort, un triangle, deux bols de cuivre. Au musicien de réinventer la musique selon les sons que l’instrument lui propose, et la gestuelle qui s’en déduit. À chaque objet, sa juste présence, sa juste musique. La percussion, ici, n’est plus l’art du coup, mais l’art du tact.

16h45 Atelier : Se faire du bien, avec Louis Nam Le Van Ho

(30 min)
Sur inscription. Avec Louis Nam Le Van Ho
 Être ensemble dans un même espace. Dans la bulle transparente, quel est justement notre environnement ? Quel est cet espace qui nous relie ?

17h15 Extrait : Twenty-seven perspectives de Maud Le Pladec, avec Louis Nam Le Van Ho

(12 min)
Conception Maud Le Pladec et Louis Nam Le Van Ho
Interprétation Louis Nam Le Van Ho
 Louis Nam Le Van Ho est un des dix interprètes de Twenty-seven perspectives de Maud Le Pladec créé en juillet 2018. Pour La Bulle-Environnement, un extrait solo de ce spectacle est présenté en avant-première aux Orléanais. Rendez-vous les 10 et 11 janvier 2018 au Théâtre d’Orléans pour découvrir la pièce intégrale !

17h30 Performance : Korowod, Olga Dukhovnaya

(30 min)
Conception Olga Dukhovnaya
Interprétation Amalia Alba, Sonia Garcia, Blanche Jandin, Lisa Miramond, Annabelle Pirlot
 Les danseurs sont parfaits, ils font ce qu’ils doivent faire. Tout fonctionne dans un ordre irréprochable. Mais il y a toujours une place pour l’erreur, une partie du système qui décroche. Korowod est une performance qui flotte entre le formel et l’humain.

18h DJ Set : Carte blanche à Julien Tiné

(1h)
DJ Julien Tiné
 Atterrissage en douceur chaque soir avec la sélection riche, variée et pertinente de Julien Tiné qui vous concocte un cocktail savoureux de pépites sonores et musicales s’imprégnant des propositions de chaque après-midi.

La Bulle-Environnement
un projet de François Dallegret avec François Perrin et Dimitri Chamblas


1965

La Bulle-Environnement de François Dallegret est un dessin destiné à compléter l’article A Home Is Not a House du critique d’architecture Reyner Banham. François Dallegret propose une bulle gonflable : sous une membrane transparente, la relation entre l’intérieur et l’extérieur, la maison et le monde, soi et les autres est complètement revisitée. Elle est surnommée La Bulle de Dallegret.

2017

Le projet « d’amener la bulle à la vie » à l’initiative de l’architecte François Perrin voit le jour pour la première fois lors de la Biennale Performa à New York en 2017. La danse est le medium choisi pour rassembler, créer des communautés temporaires. Le chorégraphe Dimitri Chamblas propose alors différents ateliers de danse sous La Bulle-Environnement.

2018

Reconstruite intégralement en France par le Centre chorégraphique national d’Orléans, c’est dans la continuité du projet à New York, que La Bulle-Environnement ainsi réactivée avec son « totem » technologique reprend vie avec une programmation d’ateliers participatifs, performances, concerts : autant d’occasions d’expérimenter de nouveaux modes de vie ensemble, de jouer de la transparence dans un espace intime, ou de regarder une nouvelle communauté éphémère se réunir.

Dessin dans la collection permanente du FRAC Centre-Val de Loire © 1965 François Dallegret


La Bulle-Environnement de François Dallegret avec François Perrin et Dimitri Chamblas
Maîtrise d’oeuvre : François Perrin, architecte, en collaboration avec la direction technique du Centre Chorégraphique National d’Orléans
Production et maîtrise d’ouvrage : Centre Chorégraphique National d’Orléans
Droit d’auteur © 1965-2018 François Dallegret
Avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication — D.G.C.A. — D.R.A.C du Centre-Val de Loire, la Région Centre-Val de Loire, la Ville d’Orléans et l’aimable contribution de Performa – New York.
Modélisation et construction Luc Boissinot, Julien Fleureau, Entreprise Ze Com


François Dallegret (1937)
réalise, dès la fi n de ses études, ses premiers « dessins mécaniques » qui transforment les objets de notre quotidien en objets poétiques et absurdes, presque prophétiques. À partir des années 1980, François Dallegret crée des « objets de ville » qui « mettent en scène des lieux publics en y insérant des constructions, structures et objets » et « qui en révèlent l’esprit mais en changent aussi l’usage » (Interface, Douze Châteaux en Espagne…). Il travaille aujourd’hui sur la lumière et l’espace public, réalisant des installations urbaines majeures.


Francois Perrin
vit et travaille à Los Angeles, Californie. Il est né à Paris où il a obtenu son diplôme en architecture. Son travail est toujours spécifi que au contexte environnemental immédiat et aborde les problèmes des systèmes locaux et durables. En plus de sa pratique de l’architecture, il est aussi enseignant et curateur. Il a organisé plusieurs expositions dont Dialogues et Yves Klein-Air Architecture au Centre d’art et d’architecture MAK et Architectones dans plusieurs lieux. Perrin enseigne et a présenté son travail à l’international : Jan Van Eyck Akademie, MAK Vienne, Columbia University, USC, UCLA, Université de Montréal et École Spéciale d’Architecture. Il a participé à la dernière biennale d’Architecture de Chicago en 2017/2018.


Dimitri Chamblas
Diplômé du Conservatoire de Lyon, Dimitri Chamblas travaille aux côtés de Bernard Glandier, Régine Chopinot, Emmanuelle Huynh, Boris Charmatz avec qui il a co-signé À bras-le-corps, et Mathilde Monnier. Au début des années 2000, il développe un travail audiovisuel et réalise Horace-Benedict, La Clé des Lieux et À nos endroits. En 2002, il devient 1er assistant réalisateur et collabore avec Tranh anh Hung, Jacques Audiard, César Vayssié et les Zoo. En 2015, Dimitri Chamblas a été nommé directeur artistique de la Troisième scène - Opéra national de Paris. En 2017, il lance à Paris le Studio Dimitri Chamblas, structure qui accueille tous ses projets et devient le nouveau directeur de la danse au California Institute for the Art à Los Angeles.
  • Ouverture de saison

    du jeudi 4 octobre
    au dimanche 7 octobre 2018

    Lac de l'Université et Place du Martroi
    La Bulle-Environnement